P/ECE

A la découverte de la P/ECE

Je connais la P/ECE d’Aquaplus depuis de nombreuses années. Cette petite console portable fonctionne un peu sur le même principe qu’un VMU Dreamcast, mais pour PC. Je viens enfin d’arriver à en acheter une sur Yahoo Auction. Et pour aller plus loin, je me suis procuré sur Amazon Japon les deux seuls « magazines » dédiés à la machine.

Préparez à découvrir cette petite machine très bientôt

P/ECE Book

suicide squad

Suicide Squad

Après des mois de promotion faisant clairement envie, Suicide Squad est enfin sorti.
Tout d’abord, bravo, en effet, les bandes annonces ne révèlent pas ou peu l’identité de l’ennemi, ni même l’importance des différents personnages. Bravo également pour la 3D, plutôt bonne, ce qui est assez rare. Enfin Bravo à Margot Robbie qui interprète très bien Harley Quinn.

Maintenant :

  • On se fait chier pendant 2 heures
  • Le film est mou
  • les incohérences sont nombreuses
  • on ne comprend pas l’intérêt de certaines scènes (peut-être dans une version longue à venir ?)
  • le Jocker est nul
  • plus on avance dans le temps et plus on régresse en qualité dans l’univers DC.
  • les sous-titrages sont incomplets

Donc, on peut éviter.

suicide

comme des bêtes

Comme des bêtes

Après quelques nanars, il était grand temps de repasser à un cinéma détente.

Comme des bêtes, c’est chouette, c’est rigolo, bien pensé, mignon tout plein. Et Pompon est un véritable psychopathe !

Comme-des-bêtes

Insaisissables 2

Insaisissables 2

Ayant bien aimé le premier il y a quelques années, je me suis dit allons voir la suite !
Bon les suites, généralement, niveau scénario, ça casse pas des briques, mais généralement, pour ce qui est des effets spéciaux, on en prend plein la vue.

Désenchantement. Scénario sans intérêt, parfois à la limite de l’incompréhensible. 3/4 tours de magie, loin de ce que l’on a pu voir dans le premier volet.

Le genre de film que l’on va voir pour rentabiliser sa carte de ciné… Dommage

Insaisissables_2

independence day 2

Independence Day : Résurgence

Critique express :
Scénario : 1/10 encore plus neuneu et dégoulinant de bon sentiments que le premier
Image : 8/10 c’est beau et ça pète
Global : 5/10

A voir au ciné, on en prend plein la vue et aucun risque de perte de neurone

independence-day-2-resurgence-movie-poster

5th wave

La 5ème vague

Voilà bien longtemps que je ne m’étais pas fait un petit ciné… Alors pour me détendre un coup, j’ai été voir la 5ème vague hier soir.

Ce n’est ni bon, ni mauvais. Un film pour ados sympathique, avec une héroïne toute mignonne (Chloë Grace Moretz), volontaire et qui, seule et inexpérimentée, arrive à traverser des plaines infestées d’extraterrestres. Bien évidement, le héros est bogosse et bien musclé. Et comme dans tous les films de ce type (je parle film pour ado comme le labyrinthe, la stratégie Ender, Divergente,…) il y a un acteur confirmé (en l’occurrence ici Liev Schreiber) qui semble se demander ce qu’il fait dans cette galère et qui attend son chèque.

Bien évidemment, grosse ouverture sur une suite, au cas où.
Bref, pour une soirée sans prise de tête, ça détend.

La 5ème vague

 

Quand viol et sexe font bon ménage

Yahoo! est bien pratique pour suivre l’actualité des stars de la télé-réalité et de la faim dans le monde.

Parfois, deux news se suivent… Ainsi, un article sur le viol, horreur de la guerre, est suivi d’un article sur les bienfaits du sexe… CQFD

yahoo

mission impossible rogue nation

Mission : Impossible – Rogue Nation

L’avantage d’avoir une carte de ciné, c’est de pouvoir y aller souvent. Et surtout de voir des films que ne plairont pas forcément à Madame.

Bref, vendredi dernier, j’ai été voir Mission : Impossible – Rogue Nation. Que dire. Bon placement de produit de film. Impossible de rater le fait que l’avion de la scène d’ouverture soit un Airbus A400M, c’est écrit en gros dessus !!! (même sur l’affiche du film on peut le voir !) Sinon, ça pète, ça tue, ça cascade. Pas un film révolutionnaire, mais au moins les neurones peuvent se reposer.

Mission-Impossible-Rogue-Nation-2015-Affiche-FR-01