Designated Survivor, où comment Netflix a détruit une série

Designated Survivor, c’est une chouette série américaine. Thriller politique sur un homme devenu président des Etats Unis sans être élu, la série ne pouvait durer 36 saisons.
Et la première saison est passionnante. On regarde les épisodes sans jamais s’ennuyer.
La seconde saison est un peu plus molle. Vu le sujet, pas forcément facile de tenir le spectateur en haleine. Un personnage de la première saison disparait sans laisser de traces. De nouveaux personnages apparaissent. On les aime ou on les déteste… L’intrigue se complexifie.

Et arrive Netflix avec la troisième saison. Déjà, on passe d’une vingtaine d’épisodes à 10. Il faut faire vite !!! Et comme les scénaristes semblent en manque total d’inspiration, il faut faire simple :
– on commence par faire disparaitre nombre de personnages des saisons précédentes. Sans raison. Ou sur un coup de tête pour l’un d’entre eux
– surtout, on ne répond pas aux questions posées par la partie “terroriste” des saisons précédentes, ça prend trop de temps
– la partie politique ? Elle se limite aux sujets d’actualités…
– le manque d’inspiration est tellement fort que pour arriver à la conclusion de la série, il fallait inventer un énorme complot…

Ce ne sont que quelques exemples, mais cette troisième saison est bourrée d’incohérences, de choix faciles et rapides. Donc, si vous regardez cette série, surtout, ne regardez pas la saison 3 !!!